Site de la ZAC du Brochet à Vallet

Non au transfert du Hyper U de Vallet et à la création de la ZAC du Brochet

Mai 2019

  • Réponse de l'association suite au REFUS quant à notre participation au Comité de Pilotage

    L'association a tenu à répondre au Maire de Vallet qui nous a transmis le refus du comité de pilotage quant à notre participation à ce comité.

    Par courrier du 7 mai, nous prenons acte de ce refus et demandons à nouveau qu'on nous communique un certain nombre de documents (comptes-rendus de réunions du comité de pilotage avec leurs annexes, ainsi que le plan d'aménagement modifié) pour qu'on puisse au moins être informé de l'évolution du projet.

Avril 2019

  • REFUS quant à notre participation au Comité de Pilotage

    Suite au courrier de notre association concernant une éventuelle participation au comité de pilotage de la ZAC du Brochet, le maire de Vallet a tenu son engagement de transmettre notre demande auprès de la Communauté de Communes.
    Dans son courrier du 12 avril 2019, il nous informe de la décision de la Communauté de Communes de refuser que nous participions au comité de pilotage:
    "D'un commun accord, et après consultation de nos conseils, il a été décidé de ne pas élargir le Copil à des personnes extérieures. En effet, un certain nombre d'informations d'ordre confidentiel (relevant du secret commercial et industriel) est débattu à l'occasion de ces réunions et n'ont pas à être divulguées."

    Pour rappel, participent aux réunions du comité de pilotage:

    • des représentants de la communauté de communes dont le président
    • des élus valletais (maire et deux adjoints)
    • les avocats de la communauté de communes (Me Allioux), de la SNC le Brochet (Me Bois) ainsi que de Système U (Me Cazin)
    • des représentants de l'aménageur: la SNC le Brochet, société formée par Hyper U et Jeulin
    • des représentants de Hyper U (Mme Boiziau et M. Sorin)
    • les partenaires POLYGONE, DUGUE et LES ARCHES METROPOLE qui préparent les dossiers pour obtenir les autorisations commerciales.
    Aucun représentant des petits commerces de centre-ville, des riverains ou des consommateurs valletais. Un vrai projet public bien privé...

Mars 2019

  • Rencontre avec la députée Sophie Errante

    Nous remercions la députée Sophie Errante de nous avoir accueilli lors de sa permanence. Nous avons ainsi eu l'occasion de l'alerter sur les conséquences désastreuses de projets tels que la ZAC du Brochet sur les petits commerces et les centres-villes alentour.

Février 2019

  • Courrier au Maire de Vallet concernant une éventuelle participation au Comité de Pilotage

    Le Maire de Vallet a invité les commerçants à se manifester s'ils veulent participer au comité de pilotage. Notre association demande dans un courrier du 18 février 2019 à ce que les modalités de participation soient précisées.
    Il n'est bien entendu pas question de faire de la figuration et l'association demande un vrai droit de regard et une véritable prise de compte de la position des petits commerçants.

    Par ailleurs, l'association réitère sa demande concernant la communication de tous les comptes rendus (et annexes) des réunions de ce comité de pilotage. Pour l'instant, aussi bien la communauté de communes que la commune de Vallet refusent de jouer le jeu de la transparence, attitude également dénoncée par une des propriétaires expropriées dans le courrier des lecteurs de l'Hebdo de Sèvre & Maine (article paru le 21 février 2019).

Janvier 2019

Décembre 2018

  • Présentation de l'association "Laissez-nous vivre un peu" dans l'Hebdo de Sèvre & Maine

    Avec à la une "Enseignes: la course aux m² - 23 000 m² de surfaces commerciales en plus en 7 ans", l'Hebdo de Sèvre & Maine présente dans son numéro du 6 décembre 2018 un dossier particulièrement intéressant sur l'extension des zones commerciales dans le Vignoble. Basé sur des chiffres de la Chambre du Commerce et de l'Industrie, le journal résume les différentes extensions à un chiffre: 23000 m² en 7 ans, soit une augmentation de plus de 27% des surfaces commerciales. Et ce n'est pas fini: les projets à venir (ZAC du Brochet à Vallet, zone de l'Aulnaie à Saint-Julien de Concelles et zone de Câlin à Clisson) représentent 41000 m², dont 30000 m² pour la seule ZAC du Brochet !

    Avec les chiffres du recensement publiés par l'INSEE en décembre 2018, nous avons regardé quelle a été l'évolution de la population du Vignoble sur une même période de 7 ans: la population n'a augmenté que de 9%. Comment se fait-il que les surfaces commerciales augmentent trois fois plus vite que la population? Le pouvoir d'achat a-t-il triplé dans les 7 dernières années? Ou s'agit-il plutôt de spéculation financière et de cannibalisation des petits commerces traditionnels?

Juillet 2018

  • Conseil municipal du 5 juillet 2018: résultats du diagnostic sur la redynamisation du centre-ville

    Le cabinet AID Observatoire, mandaté par la Mairie de Vallet, a présenté le résultat des enquêtes menées au printemps auprès des consommateurs et commerçants de Vallet.

    Il a aussi défini des axes de travail pour renforcer le centre-ville et un comité de pilotage va approfondir ces pistes de travail.

    Par contre, il n'est nullement question de la création de la ZAC du Brochet. Le sujet a été complètement occulté par le cabinet d'étude, mandaté par la Mairie de Vallet rappelons-le.

Mai 2018

  • Participation à l'atelier de concertation organisé par la Mairie le 30 mai 2018

    Dans le cadre du diagnostic sur la redynamisation du centre-ville commandé par la Mairie de Vallet au Cabinet AID observatoire, les commerçants été invités à participer à un atelier de concertation.

    A part faire le point sur l'état général du commerce à Vallet, le but de cet atelier devait aussi être la recherche d'une stratégie de développement mais cela a été un peu léger: les participants ont eu 20 minutes pour sélectionner quelques priorités sur un questionnaire préparé à l'avance par la Mairie et le bureau d'études. Consacrer 20 minutes seulement pour préparer l'avenir du centre-ville de Vallet, est-ce bien sérieux?

    Nous notons par ailleurs que le cabinet en charge de cette étude n'avait pas connaissance du projet de ZAC du Brochet.

Mars 2018

  • Constitution du nouveau bureau

    Un grand merci à Abibo, O Goût d'Autrefois, Pazapa, Corrine Couderc, Cordonnerie Bouyer, Anne-Sophie Behal, Evin fleurs, VIP coiffure, Yohann Trébignon, Justine Loï et la Maison de Karla pour leur engagement dans le bureau de l'association "Laissez-nous vivre un peu".

    Dans les prochains mois, le bureau suivra en particulier les résultats du diagnostic sur la redynamisation du centre-ville commandé par la Mairie de Vallet au Cabinet AID observatoire.

Octobre 2017

  • Marche citoyenne le samedi 7 octobre 2017

    Organisée par l'association "Laissez-nous vivre un peu" pour réunir acteurs économiques, clients, consommateurs, commerçants, artisans, riverains, associations environnementales.

    Tous ensemble, nous voulons réaffirmer notre opposition au projet de la ZAC du Brochet et notre détermination.

    Rendez-vous sur le parking André Barré (en face la piscine) à 10h30.
    Venez nombreux et diffusez le flyer auprès de vos proches, voisins et amis !

Septembre 2017

  • Assemblée générale de l'association "Laissez-nous vivre un peu"

    Lundi 18 septembre à partir de 18h00 à l'hôtel-restaurant Clair de Lie à Vallet (45 rue Saint-Vincent)

Mai 2017

  • Réaction à l'opération propagande menée par le biais du Vallet Info de Mai 2017 avec un dossier spécial sur la ZAC du Brochet.

    L'association répond point par point aux vraies fausses informations contenues dans ce dossier spécial.

    Elle s'appuie également sur l'article de Maire Info et le rapport du CGEDD pour rappeler aux élus que de nombreuses villes en France, après avoir cru aux promesses d'emplois faites par les promoteurs de zones commerciales, font toutes aujourd'hui le même constat amer: une zone commerciale en périphérie de ville a des effets dévastateurs sur le petit commerce et les centres-villes.

Mars 2017

  • Participation à la réunion du 20 mars 2017 organisée à l'initiative de la ville de Vallet pour faire la promotion de la future ZAC du Brochet.

    L'association "Laissez-nous vivre un peu" a rappelé son opposition à ce projet surdimensionné, menaçant les petits commerces de Vallet et des villes voisines, et ne répondant qu'aux intérêts financiers du propriétaire de l'actuelle zone commerciale.

Février 2017

Janvier 2017

  • Rencontre entre les artisans et commerçants de Vallet et des communes voisines ainsi que les représentants du marché dominical, le but étant d'apporter des informations et de permettre un échange d'opinions pour ceux qui se sentent concernés par la ZAC du Brochet.
    Lundi 30 janvier à partir de 18h30 à l'hôtel-restaurant Clair de Lie à Vallet (45 rue Saint-Vincent)

    Voir le compte-rendu de la réunion

Décembre 2016

  • Lors de la réunion de bureau de l'ACAV du 6 décembre, une réponse est apportée à la question "Qui peut adhérer à l'ACAV?":

    "L'adhésion 2017 est ouverte à tous les artisans, professions libérales, viticulteurs, commerçants et grande distribution de Vallet."

    Cette position suscite de nombreuses interrogations: pourquoi ce rapprochement entre l'ACAV et la grande distribution ? Pourquoi maintenant ? Combien de temps l'ACAV va-t-elle pouvoir rester neutre au sujet de la ZAC du Brochet ? A-t-on envisagé l'éventualité que la grande distribution prenne le contrôle de l'ACAV en entrant au bureau ou en apportant des subventions?
    Voir le courrier envoyé à l'ACAV le 16 décembre

Novembre 2016

  • Suite à l'assemblée générale de l'ACAV (association des commerçants et artisans de Vallet), des adhérents ont demandé à leur association de clarifier sa position au sujet de la ZAC du Brochet.
    Voir le courrier envoyé à l'ACAV le 17 novembre

    L'ACAV a répondu vouloir rester neutre.
    Voir la réponse de l'ACAV

    Dans un second temps, ces adhérents ont également demandé des précisions sur l'invitation qui aurait été faite aux grandes enseignes de l'actuelle zone commerciale pour adhérer à l'ACAV, tout en notant que ce rapprochement induit nécessairement des débats mais pourrait aussi être une formidable opportunité de réunir les différents interlocuteurs pour une vraie concertation.
    Voir le courrier du 22 novembre

  • Adhésion à la fédération "Des terres, pas d'hypers !"

Août 2016

  • L'association "Laissez-Nous Vivre Un Peu" dépose un recours au Tribunal Administratif contre la DUP

Février 2016

  • La pétition signée par plus de 135 commerçants et 520 consommateurs est adressée au Préfet

Janvier 2016

  • Enregistrement de l'association "Laissez-Nous Vivre Un Peu" à la Préfecture